Toute l'actualité de koudougou

Conseil municipal de Koudougou L’UNDD ne reconnaît pas les deux conseillers régionaux

 

On se rappelle que la mise en place du bureau du conseil municipal de Koudougou avait terminée en queue de poisson. La raison, l’UNDD qui a claqué la porte pour une divergence d’interprétation du terme de la loi sur l’élection des deux conseillers régionaux. Au cours d’une conférence de presse animée hier mercredi, les conseillers et responsables de l’UNDD estime que ces deux représentants régionaux ont été élus dans l’illégalité et qu’ils ne les reconnaissent pas comme mandants du conseil municipal de Koudougou.

 

‘’Bien avant la reprise des élections complémentaires, notre parti avait engagé des pourparlers avec le CDP, dans l’optique d’une bonne cohabitation, pour trouver un consensus sur l’élection du bureau du conseil municipal. Avec nos 24 conseillers et les 35 du CDP, nous nous disions qu’une telle initiative était de nature à amener la sérénité dans la gestion communale. Surtout qu’un consensus s’était établi entre nos deux partis depuis l’arrivée du maire Jérôme Zoma en début 2012’’, explique d’entrée Adama Ouédraogo, président du groupe municipal UNDD.

les animateurs de la conférence de presse

 

C’était en présence de Pierre Yaméogo conseiller du secteur 1, Vincent Yaméogo membre du bureau national et Modeste Yaméogo responsable des jeunes. Adama Ouédraogo relève que le consensus entre le CDP et l’UNDD avait permis d’amener la quiétude dans la ville. ‘’Malheureusement, le CDP nous proposait la seule présidence de la commission environnement et développement durable. Nous avions trouvé cela insuffisant’’, poursuivit-il. Conséquence, le CDP s’est adjugé les postes du maire et ses adjoints, les quatre présidences de commissions. Au niveau des conseillers régionaux, l’UNDD et le CDP ont fait une lecture divergente de l’article 207 du code électoral qui stipule que ‘’le conseil municipal élit ses deux conseillers régionaux au scrutin secret des membres composant le conseil. Les deux candidats ayant recueillis le plus grand nombre de voix sont déclarés élus’’.

L’UNDD avait estimé qu’on doit faire un vote unique pour choisir les deux premiers qui seront les conseillers régionaux. Le CDP, de son côté, entendait faire un vote pour chaque conseiller régional. ‘’Il y a eu violation de la loi qui dit que l’élection des conseillers régionaux a lieu au plus tard trente jours après l’installation officielle de tous les conseils municipaux de la région. C’est pour ça que nous avions voulu qu’on reporte les votes, car la loi nous le permettait. Mais le CDP a refusé. Nous avions introduit un recours auprès du conseil d’Etat qui s’est déclaré incompétent car nous devrions nous adresser au tribunal administratif’’, explique M. Ouédraogo.

Il a indiqué que les deux conseillers régionaux ont été élus de façon illégale et donc par conséquent, leur parti ne va pas leur reconnaître comme ses représentants. ‘’L’esprit de la décentralisation a été violé. Le CDP n’a pas tenu compte de la bonne ambiance qui existe entre nos deux partis depuis ces derniers temps. Nous appelons les fils et filles de Koudougou afin que la politique d’exclusion, d’hypocrisie et d’égoïsme cesse, car c’est ce qui fait qu’il y a souvent des tensions à Koudougou’’, conclut Adama Ouédraogo.



21/03/2013
1 Poster un commentaire

Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 20 autres membres