Toute l'actualit de koudougou

Thomas Sankara : les derniers jours dun arbre quil a plant

 les derniers jours d’un arbre que l'ancien président a planté

 

 

La ville de Koudougou accueille en cette année 2012 précisément en le 11 décembre les festivités de la célébration l’accession du Burkina Faso ex Haute Volta à l’indépendance. A la faveur de ces festivités, de nombreux travaux sont en cours : hôtel administratif, cité des forces vives, salle de spectacle et bitume de route. Nul doute que ces travaux causent parfois des désagréments auprès des riverains. Certains ont été touchés par une pluie qui a provoqué une colère de ces derniers aux vues des dégâts causés. Heureusement le maire Jérôme Zoma a réussi à calmer ces derniers et dès le lendemain le responsable de la société en charge des travaux de bitume est venu promettre de dédommager les sinistrés. Et que dire également des propiétaires des commerces qui longent le long de cet axe. Mais ce qui retient notre attention c’est un arbre. Et pas n’importe lequel.

le manguier planté par Thomas Sankara il y a 27 ans

 

Dans la famille quatre(04) manguiers qui se dressent devant la cour sont appelés à disparaitre. Chaque manguier a une histoire pour la famille Nana qui réside au secteur 08 de Koudougou. La plus marquante concerne deux (02) des quatre  arbres et pas des moindres. En 1983 quand le Conseil National de la Révolution (CNR) accédait au pouvoir la plantation des arbres était l’un de ses combats. Le président Thomas Sankara avait même lancé plusieurs slogans dont ‘’un mariage un arbre’’. En 1985 une fille de la famille Nana s’est mariée avec certain Michel Kouama qui n’etait autre que le garde de corps du défunt président Thomas Sankara. Comme vous le savez, tous les deux ont trouvé la mort dans les circonstances que vous connaissez. Et c’est bien naturellement que Michel Kouama a choisi à l’époque son ami (Thomas Sankara) comme témoin de son mariage. Le témoin de la mariée Pierre Nana (décédé) et l’ancien président du Burkina Faso Thomas Sankara ont chacun planté ce jour là un manguier devant la cour de la famille Nana en face du service de l’élevage à Koudougou sur la N1 menant à Dédougou. Ce sont ces arbres qui seront détruits bientôt dans le cadre du bitumage de cette route. ‘’C’est dommage! On y peut rien. Le bitume est une bonne chose pour notre ville. J’aurai bien voulu qu’on épargne ces arbres dont leur utilité et leur histoire pouvaient plaider en leur faveur  mais hélas. J’ai pensé un instant à déterrer ces arbres et les replanter à l’intérieur de la cour’’ nous a-t-elle confessé.

 



31/08/2012 0 Poster un commentaire