Toute l'actualité de koudougou

Anniversaire de la mort de Justin Zongo : Les établissements secondaires de Koudougou fermés

      Envoyer
 

 

élèves ont déserté les classes pour une durée indéterminée

Tous les établissements secondaires de la ville de Koudougou et de ses environs ont été désertés par les élèves le lundi 20 février 2012 pour une grève qui va durer on ne sait jusqu’à quand. Ce mouvement, selon un délégué d’élèves, vise à marquer la mort de leur camarade Justin Zongo ainsi que celle des autres tués lors des manifestations qui s’ensuivirent l’année passée.

 

 

On se rappelle que le 20 février 2011, mourrait à l’hôpital de l’Amitié de Koudougou, Justin Zongo, alors élève au collège privé GESTA Kaboré en classe de 3e.

Devant les causes de cette mort jugées floues par les scolaires, les élèves, avec en tête leurs délégués, organisent le mardi 22 février 2011 une marche sur le gouvernorat du Centre-Ouest pour remettre leur déclaration et exiger la lumière sur le décès de leur camarade.

Bloqués à hauteur du lycée provincial par les forces de l’ordre qui leur refusent l’accès du gouvernorat, le climat se détériore et s’ensuivent des échauffourées qui ont duré toute la journée.

Les étudiants, nullement concernés par ce mouvement au début, vont s’inviter dans la partie quand des gaz lacrymogènes sont lancés dans leurs lieux de cours, dans le campus, dans les cités universitaires et quand certains des leurs, sans distinction, ont été réprimés. Le lendemain, le mouvement reprend, se généralise et devient encore plus violent. La suite on la connaît : des dégâts matériels considérables, une année scolaire et académique mise à rude épreuve et, pire, la mort d’autres manifestants et d’un agent de police. On se souvient que cette crise avait gagné toutes les localités du pays et a rejailli sur les autres composantes de la société.

Un an après, grâce à des concessions et des compromis faits par le gouvernement, ainsi que le jugement du dossier Justin Zongo, qui a abouti à la condamnation des policiers coupables des coups qui ont entraîné la mort de l’infortuné enfant de Ralo (village d’origine de Justin), la crise est presque derrière nous (?). Même si d’autres dossiers en rapport avec cette affaire Justin Zongo sont toujours pendants en justice. Quoi qu’il en soit, les élèves n’ont pas oublié.

La preuve, ce débrayage à durée indéterminée. Car tous les élèves que nous avions interpellés sur la question, nous ont dit ne pas savoir à quand la reprise des cours. Ce qui est sûr, ce ne sera qu’après le jeudi 23 février car n’oublions pas que les journées chaudes l’année passée, c’était les 22 et 23 février. Du reste, on apprend que les étudiants, qui n’ont pas observé le mouvement d’hier lundi, prévoient une grève de 48 heures les mercredi 22 et jeudi 23 février. On apprend également que les élèves et les étudiants vont organiser une marche suivie de meeting toujours pour marquer la mort de Justin Zongo et de leurs camarades.

Quel sera le climat ces jours à venir, et comment vont se dérouler ses manifestations à Koudougou ? Bien malin qui saura le dire, quand on sait les incertitudes qui entourent souvent ces manifs. Mais en attendant, hier lundi, c’était le calme plat. Les élèves ayant vidé les classes et regagné tranquillement leurs domiciles. 

 

                                                                  Cyrille Zoma



21/02/2012
0 Poster un commentaire

Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 21 autres membres