Toute l'actualité de koudougou

Compagnie de sapeurs-pompiers de Koudougou : Germain Z. Kohoun périt en voulant sauver deux vies

  PDF Imprimer Envoyer
 

Germain Zoumbiessé Kohoun, jeune sapeur-pompier de la 3e compagnie de la Brigade nationale de Koudougou, a été emporté par les eaux dans la nuit du dimanche 12 août 2012 à Nandiolo dans la commune de Sabou. Il tentait de sauver une femme et son enfant de 08 mois qui se trouvaient en situation de noyade. Enterré le mardi 14 août en présence du ministre Jérôme Bougouma, l’infortuné Germain Kohoun a été décoré à titre posthume.

 

Né le 28 mai 1987 à Komadéna dans la province du Mouhoun, Germain Zoumbiessé Kohoun est incorporé dans les Forces armées nationales le 19 octobre 2006. Le 12 août 2007 il rejoint l’Ecole nationale de sapeurs-pompiers pour la formation initiale de base des sapeurs-pompiers. C’est le 28 mai 2008 qu’il est affecté à la 3e compagnie de la brigade nationale des sapeurs-pompiers de Koudougou. Il fera après un stage à l’ENASAP en février passé d’où il sort titulaire du certificat de spécialité n°1. Dans la soirée du dimanche 12 août à 17h37, la 3e compagnie est appelée pour personne noyée dans le village de Nandiolo. Germain Zoumbiessé Kohoun était de l’équipe qui s’est rendue sur les lieux du sinistre. Sur place, les pompiers ont trouvé une femme et son enfant de 8 mois réfugiés dans un arbre au milieu de la rivière appelant désespérément au secours. Un enfant de 4 ans avait déjà été emporté par les eaux. Notre soldat se porte volontaire pour faire partie du binôme de sauvetage. Au cours de l’opération périlleuse, au moment de saisir les deux victimes, Germain Kohoun est confronté à de forts courants d’eau. Son binôme tente de lui porter secours.

Malheureusement, la nuit n’aidant pas, le soldat est emporté par les eaux.

A 20h23 on annonce sa disparition. «Votre sacrifice n’est pas vain, car les deux vies pour lesquelles vous vous êtes battu dans la nuit du 12 août ont été sauvées. Vous avez été un sapeur-pompier exemplaire. Vous avez été un militaire dévoué au service de la nation. Vous êtes le premier soldat du feu qui périt en intervention», a témoigné le lieutenant Francis Ouédraogo, commandant de la 3e compagnie des sapeurs-pompiers de Koudougou.

De son côté, le colonel Silas Kéita, commandant de la Brigade nationale des pompiers a rendu hommage à ce jeune qui, selon lui, leur a donné une leçon de grandeur, un exemple pour les forces armées :«Accepter de donner sa vie pour que son prochain vive» comme le veut la devise des pompiers«sauver ou périr». Il a promis de tout faire pour comprendre ce qui s’est passé afin d’éviter  que de telles choses arrivent à l’avenir.  Le jeune pompier a été décoré à titre posthume de la médaille d’honneur des sapeurs-pompiers avec Etoile d’Or par Jérôme Bougouma, ministre de l’Administration territoriale, de la Décentralisation et de la Sécurité. Germain Zoumbiessé Kohoun laisse derrière lui des collègues, des amis, une famille et une compagne inconsolables.

lieutenent Francis Ouédraogo commandant de la 3e compagnie des sapeurs pompiers de Koudougou

 

Cette dernière attend un enfant de lui. Un enfant qui ne connaîtra pas son père mais qui saura certainement qu’il a été un homme digne qui a trouvé la mort en voulant sauver des vies.

 

 

 

 

 

Cyrille Zoma



16/08/2012
0 Poster un commentaire

Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 21 autres membres