Toute l'actualité de koudougou

football affaire Zingué

Affaire Zingué : La CAF veut des informations complémentaires PDF Imprimer Envoyer
Jeudi, 29 Septembre 2011 21:42

Réunie depuis le 20 septembre 2011 au Caire pour sa session annuelle, la CAF  devait examiner plusieurs dossiers parmi lesquels l’affaire Hervé Zingué. Mais au sortir de cette rencontre, la Commission d’organisation de la coupe d’Afrique des nations Orange a décidé de reporter sa décision à une date ultérieure pour statuer sur la qualification ou non du joueur en question. On attend tout simplement de la Fédération burkinabè de football (FBF) des informations complémentaires.

Sur le terrain, c’est une réalité mais au regard de l’ajournement de cette affaire, les Etalons doivent encore attendre pour savoir s’ils seront dans le wagon des qualifiés pour la phase finale co-organisée par le Gabon et la Guinée Equatoriale. Dans ce groupe F, ils sont en tête du classement avec 9 points + 9, suivis des Scorpions de la Gambie, 3 points -1, et  des Brave Warriors de la Namibie, 3 points-8. Dans les jours où les semaines à venir, l’instance du football africain fera connaître définitivement sa décision surtout que le tirage au sort aura lieu le samedi 29 octobre prochain à Malabo.

Cette affaire Zingué, il faut le dire, fait souffrir d’insomnie les inconditionnels du onze national. C’est la première fois qu’ils vivent une telle situation qui peut vous donner une crise de nerfs. Qu’adviendra-t-il si le Burkina est disqualifié pour cette grande fête du football africain ? Une question qui a tout son sens et il est évident qu’on donnera un coup de pied dans la fourmilière. Pour le moment, nous n’en sommes pas là et continuons avec les si… qui sont le lot de certaines personnes dans les gargotes et autres débits de boissons.

Cette affaire Zingué, rappelons-le, est partie du match Namibie # Burkina comptant pour la 4e journée des éliminatoires de la CAN 2012 joué le samedi 4 juin 2011 à Windhoek. L’équipe adverse a posé une réserve sur l’éligibilité du latéral gauche burkinabè au motif que le joueur ne remplit aucune des quatre conditions exigées par les textes,  à savoir être né sur le territoire du pays concerné, avoir au moins un parent biologique né sur le territoire de ce pays, avoir au moins un grand-parent né sur le territoire de ce pays et avoir vécu au moins cinq ans dans le pays en question depuis ses 18 ans.

La CAF, qui s’est saisie de cette affaire, avait envoyé une correspondance à la Fédération burkinabè de football (FBF) pour qu’elle lui fournisse des documents. Celle-ci l’a fait et c’est un certificat de nationalité de l’intéressé qui est parti pour le Caire.

Aujourd’hui, la CAF demande des informations complémentaires, ce qui suppose que l’affaire est vraiment sérieuse. Mais à la FBF, on reste confiant, et sûr  que rien ne restera dans les tiroirs. Espérons que tout sera en béton et que les uns et les autres pousseront enfin un ouf de soulagement.

 

Justin Daboné

Cette affaire risque de préciper le départ l'actuelle fédération de football. notre pays ne rempbie aucune des quatre conditions requises pour faire jouer ce joueur.



01/10/2011
0 Poster un commentaire

Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 21 autres membres