Toute l'actualité de koudougou

La fête du poulet à Poa

                          

         Les 23 et 24 décembre  2011,  Poa, localité située sur l’axe Koudougou- Ouagadougou à 35 kilomètre de Koudougou a abrité la fête du poulet. Une initiative de l’association Action Vitale qui dure depuis 12 ans. Ils sont venus de partout, les fils de la région, les autorités ainsi que des invités pour prendre part à cette foire.


 Pendant la cérémonie d’ouverture, le président de l’association Action Vitale, Yacouba Ouily a relevé que l’élevage avicole villageois demeure l’un des recours fiables à la lutte contre la pauvreté. L’élevage occupe une part non négligeable dans l’économie du Burkina Faso. Il doit se moderniser pour répondre à une demande qui est toujours croissante d’où le choix du thème ‘’la maitrise des nouveaux outils et les techniques de production de l’aviculture locale’’.  Yacouba Ouily a par ailleurs demandé aux autorités d’accompagner les producteurs techniquement, financièrement et matériellement. Il  a tenu à remercier le parrain Boukary Beréhoudougou fils de paysan  qui fait de la lutte contre la pauvreté en milieu rural son cheval de bataille.

Les autorités pendant la cérémonie d’ouverture 

 

                                               

Lequel parrain natif de Koudougou a débuté son allocution par un cri de cœur  en l’endroit de ses frères et sœurs.  ‘’Nous avons suffisamment souffert de l’étiquette de frondeurs que les uns et les autres ont vite fait de coller  au Boulkiemdé. Désormais nous allons travailler à donner de nous l’image d’hommes et de femmes capables… de bâtir ensemble dans la paix la concorde la fraternité et la justice une société qui sera un modèle de réussite’’ a-t-il lancé. Boukary Beréhoudougou  a exhorté tous les fils et filles de la région à mériter l’héritage de combattants intrépides de liberté, de bâtisseurs de leurs ancêtres car ‘’tant que les lions n’auront pas leurs propres historiens, les histoires de chasse, continueront de glorifier le chasseur’’. Le parrain a également invité chacun à faire la guerre à la guerre à se tenir sous la douce lumière des rayons de l’espérance. Revenant sur les festivités du jour il annoncé aux producteurs que  ‘’vos grands frères que nous sommes avons décidé de vous appuyer avec la création d’un fonds d’aide et d’appuis aux jeunes porteurs de projets.’’ Il n’a pas manqué de féliciter les organisateurs qui tiennent toujours la route malgré des difficultés souvent rencontrées.


 

 Le ministre des ressources animales et le parrain (à droite) appréciant des poulets

 


Le ministre des ressources animales Tinga Jérémie Ouédraogo qui a présidé cette cérémonie de la  douzième édition  a demandé aux producteurs de s’invertir davantage dans ce secteur porteur, en tenant compte des nouvelles méthodes de production car la consommation est grande. La ville de Ouagadougou, à elle seule, consomme plus de 75 000 poulets par jour. La demande des pays voisins est également grandissante. Le ministre Tinga Ouédraogo a relevé que les principales difficultés de l’aviculture restent l’alimentation et le sanitaire. Pour lever ces obstacles, son ministère entend ouvrir une usine de fabrication d’aliments destinés aux volailles et aux bétails l’année prochaine et intensifier les séances  de vaccination des volailles. Pour encourager les producteurs, l’association Action Vitale a offert des prix à vingt cinq(25) d’entre eux distingués comme les meilleurs.



Comme bien d’autres, ces poulets n’ont pas terminé la foire dans cette case


         Cette édition de la fête du poulet était l’une des meilleurs selon les populations de Poa.  Habituellement, après la cérémonie, les visiteurs se font le plein de poulets et repartent laissant aux seuls habitants de Poa la suite des festivités. Mais pour cette année 2011, le parrain est venu avec des ‘’spécialistes’’ du poulet flambé. IL a  fait installer des maquis autour du site et une équipe d’animateur distillait de la musique pour retenir les visiteurs. Même si le poulet de Poa se négociait entre 2500 et  4000f cfa. Tous ont fait de bonnes affaires.

                                                                                                                

 La fête était belle partout sauf dans la basse-cour.


                                                                    Sabouna Ouédraogo  saboudy@yahoo.fr



27/12/2011
0 Poster un commentaire

Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 21 autres membres