Toute l'actualité de koudougou

les ex-travailleurs de faso pennent leur 32 briques en attendant 67 autres

Faso Fani : Les ex-travailleurs ont récupéré leurs 32 millions PDF Imprimer Envoyer
Mercredi 19 Octobre 2011 21:42

 

Ils ont assuré avoir reçu leur argent

Les  travailleurs de l’ex-Faso Fani sont entrés en possession de leurs 32 millions dont leur avocat, Me Stanislas Bénéwindé Sankara, leur restait redevable. Cette affaire a fait couler beaucoup d’encre et de salive et a même divisé les plaignants. C’est par une conférence de presse que les délégués syndicaux ont livré l’info aux journalistes.

 

La conférence de presse a eu lieu le jeudi 13 octobre dernier. Elle a été animée par Gilbert Nabi  de l’ONSL et Grégoire Bama, Sondo François et Alexis Ouédraogo, de la CGTB. "Nous voulons vous passer un message relatif à un dossier qui a trouvé un dénouement. Il s’agit du dossier des 32 millions qui étaient un reliquat du paiement de la première tranche de 2006 de la sentence arbitrale prononcée en faveur des travailleurs de l'ex-Faso Fani", a déclaré d'entrée Gilbert Nabi.

Il a expliqué que cette somme avait été bloquée parce que la Direction des affaires contentieuses et de recouvrement (DACR), devenue Agence juridique du Trésor (AJT), avait opéré une saisie abusive sur les comptes BICIAB de leur avocat, Me Bénéwindé Sankara.

Me Bénéwindé Sankara

 

Par suite de cela, le cabinet de Me Sankara ayant assigné l’Etat en justice, de longues procédures ont opposé les deux parties durant deux ans. Le 20 juillet 2009, selon les conférenciers, tout était prêt pour la transmission des états de paiement à la CARPA pour le règlement des 32 millions  lorsqu’un groupe de 7 ex-travailleurs assignait Me Sankara en référé sur les mêmes 32 millions.

Encore une perte de temps et, lassés par cette nouvelle procédure, les délégués syndicaux ont demandé à Me Sankara d’en faire fi et d’ordonner le paiement. Celui-ci a accédé à la demande et a transmis les états de paiement à la CARPA.

Ainsi, le 27 septembre dernier, les 376 ex-travailleurs, dont les sept travailleurs qui avaient assigné l’avocat en justice, ont bénéficié chacun d’un chèque de  86 653 FCFA. Au jour du point de presse, 351 ex-travailleurs avaient déjà retiré leurs chèques.

Après le paiement des dossiers individuels en juin dernier et le versement de ces 32 millions, les ex-travailleurs n’ont pas soldé, pour autant, tout le contentieux qui les oppose à l’Etat depuis la fermeture de l’usine le 31 mars 2001.

En effet, ils  attendent toujours le remboursement des 67 189 314 FCFA représentant les honoraires de leur avocat qu’ils ont réglés et l’effectivité du bilan de santé.

 

Cyrille Zoma



19/10/2011
0 Poster un commentaire

Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 21 autres membres