Toute l'actualité de koudougou

Un corps sans tète découvert à Godin la tête, elle se trouvait à Réo

              Attention aux âmes sensibles

        Cette histoire est loin d’être une fiction. Un jeune homme de 25 ans natif de Godin non loin d’ Imasgho tue sa ''copine'' la décapite et emporte sa tête dans un sac pour la vendre à 300 000f dans un site d’orpaillage à Réo. Il a été arrêté  par la gendarmerie de Réo. Retour sur les faits.


       Souvent sur les sites d’or, on y trouve du tout. Laissant croire parfois à un territoire dans un territoire. Dans ces lieux, on vend, on consomme de la drogue, on détruit la nature, on y rencontre la prostitution, l’exploitation des enfants mineurs, le commerce de certains produits dangereux et je ne sais quoi encore. Ce n’est pas étonnant que les faits suivants aient un lien avec ce ‘’monde sans loi’’. Le drame a eu lieu le vendredi 03 février 2012 dans la nuit. Selon Monsieur Souleymane Bassinga, le sieur Victor jeune commerçant selon lui-même est venu lui faire la proposition d'une tête humaine dont il serait capable de lui livrer s’ils venaient à être d’accord sur le prix. L’acheteur accepta la proposition. Le montant de trois cent mille (300 000) francs est conclu et rendez- vous fut pris pour le dimanche 5 février. Cependant, Souleymane de concert avec ses proches alla informer la gendarmerie de ce qui se tramait. Une stratégie fut mise en place pour pêcher le délinquant. Mais l’orpailleur de Bonyolo et la gendarmerie sont pris de revers. Le samedi 04 février 2012 dans la matinée le corps d’une femme sans tête est découvert à Godin non loin de Imasgho à 25 km de Koudougou dans la province du Boulkiemdé. Le tueur n’a pas cherché loin. Une dame mariée qui serait sa copine originaire de Godin elle aussi

est la victime idéale.

 

 
Le tueur avec son sac et son contenu derrière le gendarme


Une découverte macabre qui plonge les populations dans une grande tristesse ajoutée à une colère justifiée. Qui a pu commettre cet acte odieux et à quelles fins? S’interrogeait-on. La réponse à ces questions se trouvait au Sanguié dans un site d’orpaillage à Bonyolo car le coupeur de tète s’y était rendu tôt dans la matinée du samedi 04 février 2012 pour la livraison de sa ‘’marchandise’’. Comme il fallait s’y attendre il sera appréhendé par les forces de défense et de sécurité de Réo avec la tête de la pauvre dame qu’il avait pris le soin de mettre dans des sachets noires le tout rangé dans un sac. C’est au moment de l’échange, tête contre 300 000f au pied d’une colline que Souleymane et son oncle ont immobilisé Victor avant d’appeler du secours. Rapidement la gendarmerie est intervenue pour ramener  le natif de Godin au poste. La gendarmerie a par la suite envoyé la tête rejoindre le corps pour l’enterrement. Elle a également ouvert une enquête.  
 Victor tenant la tête qu’il a coupée

 

Dans quel monde sommes-nous? 

 
A Koudougou s’est un homme, qui a été assommé à mort dans une zone non lotie pour une histoire de terrain. L’auteur du forfait est entre les mains des forces de défense et de sécurité.

 

Espérons que les démons du mois de février ne sont pas entrain de refaire surface.

 

                                                                                  Sabouna Ouédraogo  saboudy@yahoo.fr
                           




07/02/2012
5 Poster un commentaire

Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 21 autres membres