Toute l'actualité de koudougou

Attributions litigieuses de parcelles à Koudougou Le maire veut taper dans la fourmilière

 

Le maire de Koudougou, Jérôme Zoma, a réuni, le vendredi 30 août 2013, la presse en conférence pour les annoncer la création d’une commission ad ‘hoc sur les litiges de parcelles occasionnées au cours de lotissements de 1995 à 2012 à Koudougou. Le but est de recenser tous les cas litigieux et de fraudes, démasquer et sanctionner les fautifs et rétablir les victimes dans leurs droits. ‘’Ceux qui ont fait des fausses attributions sont des voleurs et si on s’opposait à leur sanction, je préférerais démissionner’’, menace le maire de Koudougou qui ne cache pas son intention de taper dans cette fourmilière devenue une poudrière prête à exploser. C’était devant les membres de la commission et de nombreuses personnalités.

 

Parcelle 1.jpg

le présidium avec le maire au milieu

 

 

La ville de Koudougou a entrepris, pour son extension depuis 1995 plusieurs opérations de lotissements dont une vaste opération à partir de 1998 portant sur neuf des dix secteurs. Malheureusement, ce processus a connu des difficultés diverses dans sa mise en œuvre, conduisant aujourd’hui à un malaise au sein de la population. C’est conscient de cette situation, que le conseil municipal a créé la commission ad ‘hoc dont la mission sera de réfléchir sur les problèmes liés aux lotissements de parcelles et de proposer des solutions. Selon Jérôme Zoma, il est attendu de la commission qu’elle retrouve et analyse tous les procès-verbaux (PV) signés et non signés de 1995 à 2012, recense les litiges et les difficultés sur les procès verbaux et sur le terrain, fasse l’inventaire des parcelles dégagées dans chaque secteur de 1995 à 2012, fasse l’inventaire des parcelles attribuées et non attribuées durant cette période, rencontre les différentes autorités et propose des solutions au conseil municipal. Une partie de ses taches ont déjà été exécutées ou est en cours d’exécution.

 

 

Cependant, des rumeurs et allégations prêtant de mauvaises intentions à la commission ont fait jour. ‘’On dit que nous voulons retirer les parcelles des gens et les donner à d’autres personnes’’, confie Jérôme Zoma. D’où la décision du maire et de son conseil municipal de réunir les hommes de médias afin de s’appuyer sur eux comme relais afin de porter la vraie information à la population. Et les problèmes liés aux lotissements à Koudougou sont nombreux et la majorité connue de tous : établissement de faux documents antidatés, absence de PV d’attribution, doubles attributions, poursuite clandestine des attributions par d’anciens responsables de commission.

Parcelle 2.jpg

Les membres de la commission

 

 

‘’Ces problèmes de lotissement à Koudougou sont devenus une vraie poudrière et si on ne les résolve pas, ça va finir par dégénérer. La plupart de ceux qui ont participé aux lotissements gardent par devers eux les PV d’attribution. Nous allons retirer les parcelles de tous ceux qui investissement sur des terrains illégalement attribués’’, prévient le maire Zoma, invitant toute personne victime ou qui peuvent apporter des suggestions et informations utiles à aller voir la commission composée de treize personnes et présidée par le 1er adjoint au maire, Gaston Kagambèga. La commission a un mois pour boucler son travail et remettre son rapport au conseil municipal qui prendra les décisions qui s’imposent.

 Je démissionnerai si…

Côté questions, les journalistes ont voulu savoir ce qu’est devenue une commission similaire mise en place par le précédent conseil municipal. Selon les animateurs de la conférence, l’actuelle commission va enrichir ses recherches avec les rapports de celle précédente. Sur les dossiers déjà en justice, la commission a indiqué qu’ils ne relèvent plus de sa compétences.

‘’Si nous parvenons à récupérer les PV cela va nous être très utile et permettra de voir un peu plus clair dans les opérations de lotissement passées. Je tiens à dire que nous allons poursuivre toute personne qui se sera rendu coupable de vente ou d’achat frauduleux de parcelles. Et je suis prêt à rendre ma démission s’il était recommandé de ne pas sanctionner ceux qui se seraient rendus coupables de fraudes. Ces personnes sont des voleurs et on ne peut pas laisser un voleur démasqué jouir impunément des fruits de son vol’', a martelé Jérôme Zoma en guise de conclusions. Le maire s’est aussi prononcé sur bien d’autres sujets liés aux problèmes occasionnés par les lotissements à Koudougou dont le cas du verger du vieux Wend-Yam qui avait provoqué la révocation de son prédécesseur et le déclassement et la mise en valeur de certaines réserves. Sur ce dernier point, Jérôme Zoma a dit qu’il ne s’oppose pas à une procédure de déclassement qui a suivi la voie légale.

 



04/09/2013
1 Poster un commentaire

Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 20 autres membres